Nouveau look pour L'Artisan Parfumeur

Il y a quelques jours, j'ai été invité chez Senteurs d'Ailleurs à Bruxelles afin de découvrir le nouveau look et nouveau parfum de la plus vieille maison de parfums "L'Artisan Parfumeur" en présence de l'équipe de française.


L'Artisan Parfumeur


L'Artisan Parfumeur: Nouveau Look
Né à Paris en 1976, L’Artisan Parfumeur est le pionnier de la
 parfumerie de niche et conjugue classicisme, savoir-faire et avant-garde. Grâce à des collaborations avec des parfumeurs visionnaires et à une prédilection pour les matières d’exception, leurs créations ont vaincu les cœurs. Jean Laporte, qui est alors chimiste, serait devenu parfumeur suite à une plaisanterie : un de ses amis lui aurait demandé de lui créer un parfum à la banane assorti à son déguisement... Il poursuit ensuite ses expérimentations, et rencontre un certain succès avec sa première collection, avant d’ouvrir sa première boutique en 1979. Aujourd’hui disponible dans plus de 400 points de vente et 15 boutiques en propre, L’Artisan Parfumeur continue de séduire avec ce petit quelque chose à la française...


L'Artisan Parfumeur St Germain des Près


Pour célébrer les 40 ans d'existence, la maison a décidé de changer de look afin de marquer une nouvelle ère et d'apporter de la fraîcheur et modernité en mettant en avant le patrimoine français et la nature. Le format des flacons reste inchangé, une teinte plus sombre et fumée, le capuchon noir dans un style "apothicaire chic". Autre nouveauté, le nom des parfumeurs apparaîtront désormais sur chaque flacon, un point positif de mettre en avant la création olfactive. Le but de L'Artisan Parfumeur était de changer cette image de "vieille France" en remettant l'artisanat et la nature au goût du jour. Quant aux boutiques petit à petit, elles seront rénovées dans le thème de la nature avec des jardins vivants qui seront renouvelés quotidiennement selon les thèmes, tout en restant dans ce côté pharmaceutique chic. Côté parfums, pas de panique, les fragrances reste les mêmes malgré le rachat du groupe espagnol PUIG. On y retrouve les trente-huit parfums iconiques qui ont fait le succès de la maison comme Mûre & Musc de Jean Laporte, Premier Figuier d'Olivia Giacobetti ou La Chasse aux Papillons d'Anne Flipo. 


100ml, 106 euros


Un petit nouveau vient de faire son entrée avec Bucoliques de Provence par le nez talentueux Fabrice Pellegrin que l'on ne présente plus! Un très beau jus olfactif, une lavande épicée tout en restant douce et sans tomber dans le cliché "bonbon floral". Un retour en force pour la plus vieille maison de France. (disponible chez Senteurs d'Ailleurs, 1A, Place Stéphanie à 1000 Bruxelles)


RENCONTRE AVEC LE PARFUMEUR 
FABRICE PELLEGRIN

Fabrice Pellegrin

Vous avez grandi en Provence, que vous évoque cette région?

La Provence évoque pour moi la lumière, le soleil et les odeurs. Les odeurs aromatiques du jardin en particulier. 
J’ai vécu également enfant, en Argentine et au Brésil et découvert là-bas une lumière et un soleil aux odeurs bien différentes.

Si vous ne deviez retenir que trois lieux en Provence, quels seraient-ils?

Je ne retiens qu’un lieu ; GRASSE, la ville de mon enfance étroitement liée à l’histoire de ma famille. J’ai été élevé au contact des fleurs, des usines de parfums Grassoises. Ma formation de parfumeur a eu lieu également à Grasse.

L’alliance du cuir et de la lavande dans un même parfum, pourquoi ce parti-pris?

La lavande était une évidence pour représenter la Provence, la fleur emblématique de la région. Elle a fait l’objet d’une demande spécifique de L'Artisan Parfumeur. Je ne souhaitais pas composer un soliflore « mono aromatique» alors je l’ai associée à un autre élément clé de la région. 
La note cuir vient de l’histoire de Grasse à l’époque de Catherine de Medicis où la ville était occupée du travail du cuir. L’odeur des tanneries était très envahissante et agressive. Catherine de Medicis a eu l’idée de parfumer l’eau usée par les tanneries en faisant macérer des pétales de toutes les fleurs environnantes. Il y en avait à profusion. C’est ainsi que sont nées les Eaux parfumées à Grasse. Cette lavande cuirée ne pouvait s’écrire qu’à Grasse et devait été écrite par un Grassois. 
Le cuir que j’ai choisi est un cuir très doux, un peu daim pour évoquer les gants de peaux et aussi pour accompagner les effets aromatiques de la lavande, casser la dureté de ses tonalités camphrées.

Votre style olfactif?

Mon style olfactif porte l’empreinte des belles matières premières naturelles mises en valeur par des formules courtes.

Votre matière première de prédilection?

La lavande de mon jardin et aussi le patchouli.

Votre plus grand accomplissement en tant que parfumeur?

Etre au contact des naturels, proche de ceux qui la cultivent et avoir la chance et l’opportunité de les sublimer dans de belles créations ! Allier ensemble ces différentes activités donne sens à ma passion dans tous ses états ! J’aime écouter toutes les histoires à l’origine de la magie des naturels et les vivre au quotidien.

Votre souvenir olfactif le plus réconfortant?

Il y en a deux.

La première odeur réconfortante est ma madeleine de Proust ; les fleurs de Grasse ; la tubéreuse et le jasmin. Elles sont les odeurs de mon enfance. 
Puis il y a l’odeur des fougères que portait mon Père ; les fougères très puissantes pour hommes qui ont connu un grand succès dans les années 80.

Le parfum qui a changé votre vie?

Ce n’est pas un parfum mais une matière première qui a changé ma vie ; le patchouli. 
Il m’a donné accès à la séduction. Il m’arrive de le porter en pur. Si facetté, mystérieux, envoutant, il est un parfum à lui tout seul. Un parfum de liberté, en quelque sorte, un emblème de l’émancipation.

Le moment de la journée où vous préférez composer?

Le soir, tout est calme. L’énergie de la journée et l’excitation sont retombées. Je me donne alors un nouvel élan pour le lendemain.

La musique qui vous apaise?

La musique classique n’a pas cet effet sur moi comme elle l’a pour beaucoup. J’ai des goûts très éclectiques avec quelques obsessions ponctuelles. Je suis perméable à la mode dans ce domaine. C’est surtout la façon de l’écouter qui m’apaise ; très fort au volant de ma voiture.


100ml, 116 euros


Event Press at Senteurs d'Ailleurs


Plus d'infos sur L'Artisan Parfumeur
www.artisanparfumeur.fr




Commentaires