lundi 21 décembre 2015

Les bougies nobles et royales de Cire Trudon

Les célèbres bougies parfumées de la grande manufacture Cire Trudon sont de vraie toiliers dans le monde des bougies, le plus ancien fabricant de bougies en France. Une histoire prestigieuse autour de ses bijoux olfactifs tant par leurs histoires, packagings et leurs sillages nobles.


Cire Trudon


Naissance de Cire Trudon
Fondée au milieu du 17éme siècle, Claude Trudon arrive à Paris et devient l'heureux propriétaire d'une boutique rue Saint-Honoré. Épicier mais aussi cirier, il fournit à ses clients des chandelles pour l'éclairage domestique, des cierges pour les paroisses avec la particularité d'utilisée la cire d'abeille et les cotons les plus fins pour fabriquer des mèches pour une combustion propre et régulière. Au seuil du règne de Louis XIV, Claude Trudon pose ses premiers jalons d'une manufacture qui fera la fortune de sa famille en devenant par la suite le fournisseur de la cour de Louis XIV. 




La maison Trudon fournira aussi Versailles jusqu’aux derniers instants de la monarchie : durant sa captivité, Louis XVI s’éclairera avec les chandelles de son ancienne manufacture royale de cire. Le blason et sa devise resteront cachés sous une couche de mortier afin d’échapper à la fureur révolutionnaire…
  
Grâce à la qualité de ses réalisations, la Maison de Cire Trudon survit à cette période agitée, de fin de l’Ancien Régime à l’Empire. Elle survivra aussi, au siècle suivant, à l'arrivée du gaz pour l’éclairage domestique et à la naissance de la Fée Électricité ! La manufacture obtiendra même, en 1889, une médaille d’or à l’exposition universelle et d’autres récompenses pour l’intelligence de son savoir-faire, toujours aussi innovant.




Aujourd'hui, la maison Trudon reste le fournisseur des églises de France notamment celle de Saint-Roch à Paris depuis 1643... mais aussi en créant des bougies parfumées pour des marques de luxes comme Guerlain, Cartier, Dior ou Hermès. Le célèbre hôtel, Le Ritz a fait appel à la maison pour embaumer les chambres d'hôtel à la fleur d'oranger. Une fabrication luxueuse qui perpétue le savoir-faire de son fondateur Claude Trudon et qui fait qu’aujourd’hui les bougies CIRE TRUDON sont plébiscitées dans le monde entier.


Film Cire Trudon
"Savoir-Faire"



La collection Cire Trudon
Une ligne qui se compose de plus trente bougies aux histoires envoûtantes et nobles dont les senteurs ont été développé par Monsieur Touhami à base de cire d'abeille végétale tenue secret par Monsieur Trudon. Les bougies de grande taille durent entre 40h et 50h et les petites tailles, ente 20h et 25h. La Maison fait appel à des nez reconnus pour créer les parfums des histoires qu’elle souhaite raconter. Dans ses ateliers nichés au cœur de la Normandie, chaque bougie est coulée et façonnée à la main. (Classique, 65 euros, Intermédiaire, 170 euros et Grande, 370 euros)


Bougie Gabriel

L'Art d'Offrir


Mes Coups de Cœur

Bougie Gabriel

"Gabriel annonce les fins d'après-midi chaleureuses de l'hiver. Quand les flammes crépitent et que l'odeur de bois brûlé se mêle aux senteurs de cuisine familiale. Un parfum convivial qui tisse des souvenirs heureux et gourmands."


Bougie Abd El Kader

"Un vent de liberté venant à la fois de la côte de Mascara et des montagnes prend dans son galop les senteurs vertes de la menthe fraîche, la fougue des combats, l’air chaud et poivré du gingembre et le parfum de thé et de tabac des tribus Ouled Naïl…"


Les allumettes parfumées 
(15 euros)

"L'allumette, chez Cire Trudon, est un incontournable du rituel de la bougie. En un crac, elle enflamme la mèche, surprend les ombres, fait éclater la lumière. Parfumée avec délicatesse, elle signe le prologue des histoires olfactives de chaque bougie. Élégante, longue et gracile, endormie dans sa boîte illustrée, elle attend patiemment que sa destinée se réalise. Et si son écrin reste légèrement ouvert, elle embaumera même dans son sommeil un tiroir, une armoire, un bureau."


SENTEURS D'AILLEURS
1A, Place Stéphanie
1000 BRUXELLES
www.senteursdailleurs.com

Plus d'infos sur la maison Cire Trudon
www.trudon.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire