lundi 25 mai 2015

:::Interview Express: Dans la peau d'un parfumeur avec Nabil Dridi:::

Il y'a quelques temps, j'ai eu le plaisir d'interviewer Nabil Dridi un jeune créateur parisien en herbe passionné par les senteurs depuis sa tendre enfance. Interview par Savas Varnavas

 

Nabil Dridi, Parfumeur


S.V: Qui êtes-vous? Décrivez-vous en quelques mots?
N.D: Je m’appelle Nabil Dridi, j’ai 37 ans, je suis parfumeur et je suis le fondateur de la maison DeGrhaal Paris.


S.V: D'où vous est venue la passion des parfums?

N.D: Le monde des senteurs m'a toujours attiré. Déjà tout petit je m’imprégnais de cet univers lorsque j’accompagnais ma mère dans les souks de Tunis : l’odeur intense du safran, la volupté du jasmin, les notes de poivres, de clous de girofles et mille et une épices, je m’amusais à tout sentir, le cuir le henné et même les choses les plus improbables. Toutes ces choses me fascinaient et je me suis dit : « un jour, j’en ferais mon métier ».

S.V: Quel est votre parcours professionnel?
N.D: Tout au long de ma vie, j’ai essayé de toucher à tout: Graffeur, Dessinateur, DJ, théâtre, j’ai même dessiné des vêtements, en bref, j’ai toujours été attiré par l’art. Mais il me manquait quelque chose, j’étais toujours en quête, je me cherchais en sorte.
  
S.V: Pouvez-vous nous parler de DeGrhaal Paris?
N.D: Quand on part de rien, on subit les plus choses au lieu de les vouloir. Créer DeGrhaal est pour moi un énorme défi et le risque est grand. Mais tous ceux qui ont connu le même parcours, me comprennent, c’est à la fois angoissant et excitant car on n’a pas le droit à l’erreur. DeGrhaal est pour moi une révélation, je me suis dit : »j’y suis, la parfumerie, c’est mon monde ».


S.V: Racontez-nous la journée type de Nabil Dridi?
N.D: Elle commence en toute simplicité, je me lève très tôt, vers 6h du matin, par une petite balade afin de m’imprégner des différentes odeurs qui m’entoure, je reste observateur et cela m’aide à réfléchir. C’est là où j’entre en scène, je compose mes odeurs, comme un musicien qui s'entraîne au piano. Il y a beaucoup de points communs entre le parfum et la musique, c'est la même recherche de l'harmonie. Ensuite, je m'occupe de rechercher des futurs clients : je passe des coups de fil, je prépare des échantillons tout en restant en quête de création. Je passe environ 10 heures par jour dans mon laboratoire, à peser des matières, à tester des formules dans la plus complète solitude.


S.V: Comment trouvez-vous l'inspiration pour vos créations?
N.D: Quand j’ai une idée en tête, Je fonctionne au flash olfactif J'utilise mes souvenirs, mes rêves. Je sais rapidement quel parfum je souhaite obtenir. Le parfum est la conséquence directe de l'idée que j'ai en tête. Une fois que l’alchimie est faite, le reste vient naturellement. Ce que j'aime avant tout dans une fragrance, c'est son empreinte qu’elle laisse. On ressent mieux certaines choses les yeux fermés. 


S.V: Pouvez-vous nous raconter les étapes pour créer un parfum?

N.D: Avant tout, quand on crée, on doit y mettre du cœur et toute son âme car tout est dans le détail. Comme lorsque je crée pour une marque, l'idée me vient tout de suite, lors de la rencontre avec le client. C'est un moment de découverte de l'autre assez intéressant. Cela se fait naturellement lors d'une conversation. La composition du parfum m'apparaît à la manière d'un sentiment, d'une intuition et d’une émotion. Un peu comme une révélation. Cela dépend de l'allure, de la voix. Aussi de ce que demande la personne bien sûr. Il m'arrive aussi de refuser une commande quand il n'y a pas de feeling.


S.V: Vous vous souvenez de votre première création? Qu'avez-vous ressenti?
N.D: Absolument, c'était un moment magique accompagné d’une immense fierté. Par ailleurs, j’ai eu un réflexe d’humilité en pensant au travail et aux efforts demandés car à plusieurs reprises il m’était arrivé de vouloir renoncer et de tout laisser tomber, mais je me suis accroché et j’ai tenu bon. Je n’ai pas abandonné.


S.V: Quelles les odeurs que vous détestez?

N.D: Je n’en ai pas, chaque odeur à son histoire à raconter.


S.V: Vos odeurs préférées?

N.D: En tant que parfumeur, je ne veux pas me réfugier dans une catégorie ce serait, je pense une erreur.

S.V: Votre parfum préféré?
N.D: Fleur de Rocaille de Caron.


 


S.V: Où peut-on vous trouver?

N.D: J’ai un atelier en région Parisienne avec un site internet www.degrhaal.com où je travaille sans contrainte, toujours prêt à relever les défis.

S.V: Que peut-on vous souhaitez pour l'avenir?
N.D: Du courage et de la chance car on peut avoir de la chance si on a suffisamment de courage.


Nabil Dridi
Parfumeur
DeGrhaal
 

Merci beaucoup Nabil Dridi, d'avoir répondu à toutes nos questions en toute simplicité pour notre blog The Blog Luxury By Savas.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire