lundi 9 février 2015

:::Un Parfum Marin avec Issey Miyake!:::

Libre Comme L'air...

La maison Issey Miyake sort un parfum en édition limitée pour hommes! Issey Miyake L'Eau d'Issey Homme Oceanic Expedition, une création à la fois originale et surprenante utilisant des ingrédients rares mais surtout peu utilisés en parfumerie. Un parfum évoquant la liberté, l'expédition, le voyage. Par Savas VARNAVAS


125 ml, 87 euros

 
Issey Miyake L'Eau d'Issey Homme Oceanic Expedition

Issey Miyake est un couturier japonais né en 1938 à Hiroshima. Il s’installe à Paris en 1964 où il travaille pour plusieurs marques françaises. Il retourne à Tokyo en 1970 puis fonde sa maison de couture. Sa mode avant-gardiste s’inspire de l’art et de l’architecture. Issey Miyake lance son premier parfum féminin en 1992: L’Eau d’Issey est un fleuri aquatique inspiré par le bain japonais. En 1994, sort L’Eau d’Issey pour Homme suivi en 2004 de L’Eau Bleue d’Issey et L’Eau d’Issey pour Homme Intense en 2007. Issey Miyake propose aussi depuis plusieurs années des variations parfumées autour de son parfum féminin inspirées par l’art et la nature: ‘une goutte sur un pétale’, ‘une goutte de nuage.

Pour son dernier opus, L'Eau d'Issey Oceanic Expedition, le parfumeur Alberto Morillas s'est inspiré des éléments de la nature: la mer, l'air et l'océan. Imaginez-vous sur le pont d'un bateau naviguant sur l'Océan, les cheveux au vent, l'air pur des eaux salées, cette fraicheur qui sillonne votre visage. Ce voyage olfactif démarre sur des notes de têtes acidulées de citron asiatique et de mandarine sauvage accompagnée de notes de bergamote pour donner cette fraîcheur. Le cœur du parfum n'est autre que la cascalone qui est une molécule olfactive pour recréer un effet marin enrobé d'un gingembre épicé en se terminant par une note de fond de bois de santal et l'ambrox, une note de bois sèche qui apporte ce côté raffiné et élégant au parfum. (Disponible à partir du 1er mars dans tous les points de vente Ici Paris XL & Planet Parfum de Belgique)
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire